Archive for mars 2012

h1

Doux Jésus !

08/03/2012

Je veux des journées de 72h !

J’ai le temps de rien faire ! Si je compte seulement les derniers jeux qui sont sortis, je dois presque arriver à la vingtaine de jeux en retard… Alors si je rajoute tous ceux d’avant, je suis vraiment débordé !

Pareil pour les CDs ! J’achète plein d’OST en ce moment, et j’ai même pas le temps de les (re)écouter ! Je parle même pas des bouquins et autres mangas…

Je pense démissionner en fait…

Au secouUuuUUuuUuurs !

h1

Les Royaumes d’Amalur : Reckoning

05/03/2012

Etant donné que je joue énormément depuis quelques temps, autant faire partager mes impressions sur les jeux que je finis ! J’aurais pas vraiment la prétention (ni l’envie) de faire des tests complets, j’ai juste envie de blablater !

Je vais commencer par le dernier jeu en date (et ferais une rétrospective 2012, parce que y’en a déjà plein d’autres depuis début janvier !), qui se trouve être Reckoning.

Sortie : 09/02/2012   –   Plateformes : X360, PS3, PC   –   Genre : RPG

Le scénario, vite fait : Une guerre fait rage dans le monde d’Amalur depuis des décennies. Les Tuathas, sortes d’illuminés embêtent tout le monde en essayant de buter tout ce qui bouge. Les autres habitants d’Amalur, pas contents, se dressent d’une manière assez désorganisée, résultat, ça marche pas ! Et en même temps, les méchants sont immortels, et pas les autres races ! Comme c’est très très ennuyeux, les gnomes essaient de concevoir le Puits des Ames, sorte de machine à ressusciter les morts. Mais comme ce sont des gros nazes, ça marche pas non plus, jusqu’à ce que vous mourriez et soyez ressuscité… Il se trouve aussi que vous avez acquis des super pouvoirs vous permettant d’étriper tout ce qui vit, mais aussi d’avoir les yeux qui brillent en bleu ! Par contre, vous avez tout oublié de votre vie, c’est pas très pratique… Le méchant, Gadflow, a les yeux qui brillent en rouge, et comme c’est moche, vous allez devoir parcourir Amalur de fond en comble pour les lui arracher…

Ca consiste en quoi, vite fait : Reckoning est ce qu’on pourrait appeler, un pseudo MMO. C’est grand, très très grand, l’histoire n’est pas hyper présente, et suffisamment pour continuer le jeu, mais finalement, le principal intérêt c’est d’avoir des centaines de quêtes (quasiment 200 je crois). Pseudo MMO, tout simplement parce qu’il n’est pas Online et qu’il a une fin. Pour ceux à qui ça parle, c’est un peu du Skyrim, en version arc en ciel… Pour vous donner une idée, j’ai passé 95h sur ce jeu, et j’ai dû faire toutes les quêtes proposées. Celles-ci ne sont pas infinies, et seulement quelques unes (une dizaine) ne se terminent jamais (genre, ramenez moi de la viande de rat pour nourrir les gens de ma taverne, je vous donnerai des sous en échange…). Autant vous dire que vous en aurez pour votre argent en achetant Reckoning !

Ce que j’ai aimé, vite fait :

– Les décors sont absolument magnifiques, même si on revoit toujours un peu les mêmes structures de donjons et les mêmes décors à l’intérieur, les décors en plein air sont simplement magiques. J’ai fait le jeu sur 360, je me demande juste ce que ça doit donner sur PC…

– Le système de combat est assez simple mais permet de faire beaucoup de choses différentes.

– Le choix de « classe » est assez bien pensé vu qu’on peut croiser les trois classes (finesse, puissance, sorcellerie) comme on veut, pour se retrouver avec une grosse brutasse spécialisée dans une seule classe ou un perso polyvalent, moyennement bon en tout. Personnellement j’ai opté pour le sorcier à temps plein, rien ne m’a résisté… Pareil pour les armes, possibilité de tout mélanger : je peux être un sorcier avec un énorme marteau ou un guerrier avec un sceptre, même si certaines armes nécessitent un niveau particulier pour être équipées.

– Les quêtes sont très nombreuses et assez variées, même si ça reste de la quête de RPG hein, ramasser des cailloux, voler des bouquins ou buter des lapins * clin d’oeil * * clin d’oeil *

– La possibilité de se téléporter dans les lieux déjà visités, très utile vu l’immensité de la carte.

Ce qui m’a déçu, vite fait :

– Les musiques sont assez jolies, collent très bien à l’univers, mais elles sont trop peu nombreuses. Et comme on passe énormément de temps dans les mêmes zones, ça devient relou d’entendre tout le temps la même. Heureusement, la moitié du temps, y’a pas de musique, juste des bruitages (de très bons bruitages, je précise).

Ce que j’ai pas aimé, vite fait :

– Ce jeu est long. Très long. Trop long. Sur la fin, j’ai cru faire une syncope.

– Les temps de chargements dès qu’on rentre quelque part, beaucoup trop longs, même le jeu installé (oui je sais, faut le faire sur PC, raaaaaaah !).

– Le clipping (décors qui apparaissent au loin et changent toutes les trois secondes).

Conclusion, vite fait : J’ai vraiment adoré ce jeu. Le principal attrait étant l’habillage visuel. C’est beau tout le temps ! Même dans les endroits moches, c’est beau ! Et franchement, pour que je reste 95h sur un jeu, faut vraiment que ce soit pas chiant à jouer (ou que ça s’appelle Final Fantasy…). Bref, achetez les yeux fermés, surtout si vous êtes pauvres et que vous jouez pas beaucoup, ça vous tiendra trois ans 🙂